Interview de Chris Taylor à la gamescom

Le concepteur de jeux de légende Chris Taylor est sans nul doute l'une des personnes les plus connues de l'industrie des jeux vidéo et également l'un des membres les plus charismatiques de notre grande famille Wargaming. C'est pourquoi, lorsqu'il est venu nous rendre visite sur notre stand au cours de la gamescom de la semaine dernière, nous l'avons placé devant un micro pour discuter avec lui.

 

 Chris, vous avez traversé la moitié du globe pour être ici avec nous. Nous tenons donc à vous en remercier. Comment avez-vous trouvé le temps nécessaire dans votre emploi du temps surchargé pour venir à la gamescom ?

Eh bien, je participe à la gamescom depuis sa création, mais je n'étais jamais resté au-delà des trois premiers jours les années précédentes. Et j'ai voulu changer ça cette année.

 

Alors, que ressentez-vous ?

Être présent à la gamescom et voir les joueurs, notamment l'intérêt qu'ils portent à nos jeux, ça me donne la pêche dans mon propre travail. C'est une vraie source d'inspiration. C'est pourquoi la gamescom a un tel impact sur moi.

 

  

En tant que vétéran de l'industrie du jeu, vous avez participé à d'innombrables salons aux quatre coins du monde. Qu'est-ce qui rend la gamescom si spéciale par rapport à l'E3, par exemple, le salon emblématique des États-Unis, votre pays d'origine ?

C'est simple. La gamescom est un salon consacré aux joueurs ! C'est un endroit où vous pouvez voir les fans et les personnes qui jouent à vos jeux. Ils sont également présents à l'E3, mais celui-ci est plus orienté vers l'industrie et la presse. L'E3 est un salon réservé aux personnes qui connaissent l'industrie de l'intérieur. Mais il n'y a aucune comparaison possible pour moi. La gamescom est le plus grand salon réservé aux joueurs au monde ! 350 000 visiteurs ! C'est une ville entière composée uniquement de fans de jeux vidéo ! Si vous voulez voir un salon de jeux, venez à la gamescom !

 

Avez-vous suivi nos produits Wargaming, et quel est celui qui s'est le plus distingué selon vous ?

Bien sûr que je les ai tous suivis ! World of Tanks Blitz est le dernier jeu que nous avons sorti et c'est mon préféré, pour l'instant ! (rires) J'y suis même un peu accro ! Quand je rentre le soir chez moi, je me dis que je vais lire, parler avec ma femme ou passer du temps avec mes enfants, et je finis toujours par jouer à World of Tanks Blitz jusqu'à 1 heure du matin. J'ose même dire que je suis plutôt bon en ce moment. J'ai participé à plus de mille batailles et mon ratio de victoires est de 57,9 % environ, et il grimpe !

 

  

Qu'est-ce qui vous intéresse autant dans World of Tanks Blitz ?

Je l'adore car c'est rapide. Les personnes qui ont développé le jeu ont fait un très bon boulot car ils ont capté l'esprit de la plateforme mobile. Même le nom est parfait : Blitz ! C'est formidable car on peut y jouer non-stop sans aucune longue interruption. C'est vraiment fantastique.

 

Lorsque vous ne jouez pas ou ne travaillez pas sur d'autres jeux Wargaming, quels sont les jeux auxquels vous jouez pendant votre temps libre ?

  


C'est une bonne question. Je joue à beaucoup de jeux grand public avec ma femme et mes enfants. (rires) C'est un super moyen pour moi de passer du temps avec eux.

En fait, c'est vraiment difficile de jouer à autre chose quand on travaille dans une entreprise qui produit un aussi bon jeu que World of Tanks. Tout le monde joue à World of Tanks dans notre équipe, le soir ou pendant le déjeuner par exemple. On a créé les « mardis en équipe » où l'on se retrouve tous pendant le déjeuner, on se fait livrer des pizzas et on joue à différents jeux Wargaming chaque semaine.

 

  

Que pouvez-vous nous dire à propos du projet secret sur lequel vous travaillez pour nous à Seattle ?

Nous sommes super passionnés par ce projet. Et on a hâte de pouvoir en parler. Le niveau des jeux est vraiment élevé de nos jours. Il est donc essentiel de voir grand, de ne pas se limiter et d'associer la passion créatrice à l'art !

Nous voulons créer un jeu qui proposera au public une toute nouvelle expérience. Les joueurs devront pouvoir dire à leurs amis, « Viens voir ça ! Tu n'as jamais rien vu de tel de toute ta vie ! Ça déchire ! » Voilà où nous avons placé le niveau.

Nous savons aussi, bien évidemment, que c'est une tâche difficile à atteindre. Beaucoup de personnes sont en compétition. Un grand nombre de développeurs très brillants tentent d'atteindre le même objectif et de créer des jeux énormes ! De notre côté, on doit essayer de faire encore mieux. Et venir à la gamescom est une réelle source d'inspiration pour y parvenir.

Votre jeu proposera-t-il un élément qui permettra de faire évoluer le genre ?

Absolument ! C'est précisément cet élément unique que nous essayons de concevoir. Il faut qu'un jeu propose ce genre de choses désormais, c'est obligatoire. Mon objectif n'est pas de proposer un élément qui fera évoluer le genre, mais au moins une dizaine d'éléments pour combler tout le monde ! Le public est très différent, il faut répondre aux attentes de tous. C'est vrai dans la vie, et aussi dans le jeu.

Nous avons tous hâte d'en savoir plus sur votre projet. Avez-vous déjà défini une date pour une annonce officielle ?

Je ne pense pas que nous ayons de date précise pour le moment. Mais je ferai tout mon possible pour en révéler un peu plus au public, même si ce n'est qu'un simple aperçu, lors de la gamescom de l'année prochaine. On aimerait montrer quelque chose de vraiment formidable aux joueurs pour les passionner.

 

Chris, merci beaucoup pour cette interview !

  

 

Mobilisez-vous !

Fermer